La guerre civile de Tief

Forum RPG dans un environnement futuriste : vivez la terrible guerre civile de Tief !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'appel des trois

Aller en bas 
AuteurMessage
Maximilien Sarkin
Chef de faction/Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 575
Date d'inscription : 16/12/2006

Feuille de personnage
Competence principale: Diplomatie, combat à distance, commandement
Competence secondaire: Combat rapprochés, renseignements,
Competences tertiaires: Pilotage secourisme, intimidation bluff

MessageSujet: L'appel des trois   Mer 5 Déc - 21:36

Sarkin quitta le palais presidentiel les poings serrés. Il jurrait interieurement. Il était notament accompagné par Leïla Lujida et Hiro Nim. Tout trois affichaient le même air profondement insatisfait par la tournure que prenait les évenements. Ils venaient de parler avec la princesse Délia. Sarkin se tourna vers les deux autres et commença :

- Leïla, rendez-vous au siege de la Télévision, vous êtes bien plus médiatique que nous deux réunis et saurrez je pense, trouvez les bons mots pour convaincre la population.

La jeune femme approuva et embarqua dans un premier 4x4 des services secrets. Deux autres le suivirent tandis que la voiture fonçait dans les rues desertes. Ce fut au tour de Nim de prendre la parole :

- Je fonce sur la Place du Pacte. Les services secrets se joindront surement à nous. De toute façon, sans eux, on est quasiment foutu.
- Je suis d'accord, quand à moi, je prend la direction de la base militaire. S'il y a un domaine ou je me débrouille bien c'est celui-là.
- Vous êtes aussi trés fort pour vous attirer des ennuis Orponiev.
- Je dirai que c'est là mon principal point fort.


Tout deux échangèrent un sourire complice et Nim monta dans sa voiture. Sarkin se pencha à la fenêtre pour lui annoncer :

- Si vous êtes contacté par K, faites lui comprendre que son aide est la bienvenue !
- Je m'en souviendrai.


Sarkin laissa le 4x4 démarrer. Il fut suivit par deux autres et lui-même embarqua dans un quatrieme véhicule qui eut lui aussi droit à une escorte semblable aux deux autres.

PNJ : Leïla Lujida, Siege des Médias Nationaux de Perleo.

Leïla descendit du 4x4 dix minutes plus tard. Elle s'élança à toute allure sur les marches menant au grand hall. Dans la piece, quasiment deserte, volaient des dossiers éparpillés, de vieux journaux n'était pas ramassés, le tout donnant à la piece un aspect des plus sinistre. Lujida s'élança vers le bunker d'émission sous-terrain (conçu pour le type de situation qu'affrontait Perleo). Dans ce genre de situation, le peuple en son entier était pendu aux lèvres de la télévision nationale. Et lorsque Lujida entra, entourée de ses douze gardes du corps dans le studio de tournage du Journal, elle se trouva face à trois journaliste et quinze techniciens qui la regardaient avec des yeux béats.

- J'ai une déclaration à faire, lança-t-elle d'un ton brusque.

L'un des journaliste l'annonça et lui laissa son micro. Aussitôt, Leïla entama :

- Citoyens, Citoyennes, Militaires comme civils. Je viens vous apprendre une triste nouvelle : le gouvernement vient de capituler. L'armée a reçu l'ordre de poser les armes et notre flotte à prit la fuite, nous abandonnant à notre triste sort.

Mais rien n'est perdu citoyens. En ce jour, l'ennemi va se poser sur notre sol, il va piller et voler, comme il l'a fait pour tant d'autres planètes. Ravager, détruire et rebattir une société à son image. Nous, les trois gouverneurs provinciaux de la planète, nous disons non ! Nous refusons de voir le grand peuple de Perleo, les valeurs qu'il a véhiculé pendant des années, la sagesse de ses idées, sa volonté de rester libre mourir en ce jour ! Ces valeurs, ces coutumes, ces normes et ces modes de vie, nous ne voulons pas les voir disparaitre. En ce jour, nous refusons la supériorité d'un géant pretendument puissant, nous refusons d'être annéxé à un empire de tueurs et de voleurs, et nous vous appelons, solenellement, à prendre les armes et à rejoindre le maquis pour organiser vos mouvements de résistance. Prennez contact avec nous dés que vous le pourrez ! Avec nous, contre l'ennemi, ensemble et unis, afin de témoigner de la puissance de notre peuple et de défendre sa liberté !

Erikean, si vous nous regardez, comprennez que vous ne vaincrez jamais !


Citoyens Citoyennes, Enfants de la liberté
A travers les siecles la paix nous avons fait briller
Nos sages un havre de paix ont fondé
Nos gouvernement l'ont toujours préservé ...



Et ainsi, Leïla entonna l'hymne national perleens, qui fut bientot reprit par l'ensemble des personnes dans la salle, la main sur le coeur, braquant fierement leur regard sur la caméra, offrant ainsi à leurs téléspectateurs, au fond de leurs caves ou de leurs bunker, un formidable spectacle patriotique ...

PNJ Hiro Nim, Siege des services secrets

La même froideur accueillit le president d'Aranis à son arrivée dans le siege national des services secrets. A ceci prêts qu'ici, prés de 200 hommes l'attendaient, silencieux, mains derrière le dos, revolver en vue. Il saluèrent tous simultanément le president et le directeur du service de contre-espionnage commença :

- Nous avons vu miss Lujida à la télévision. Nous attendons vos ordres.
- C'est tout ce que nous avons ?

- Nos autres éléments sont en mission, mais l'ordre de rejoindre le maquis leur a été transmis ...
- Pas de nouvelles de K ?

- Aucune.
- Tant pis. Faites évacuer le siege, on quitte la ville ...
- On ne se battra pas dans les rues donc ?
- Non, c'est trop dangeureux pour notre peuple.
- A vos ordres.


En quelques minutes, le batiment de style art nouveau fut évacué et les hommes présents embarqués dans des camions, des 4x4 et des voitures blindées ...

PJ, Maximilien Sarkin : Siege du haut commandement Perleen

Sarkin, lorsqu'il atteignit la base militaire principale de Verunat, fut accueillit par un garde à vous de la part des sentinelles et de tout les généraux présents dans le bunker de commandement ...

- Général suprême Kielman, commença-t-il en s'avançant vers celui qui dirigeait l'assemblée, fixant d'un air morose l'ordre de redition sur l'écran de l'ordinateur.
- Ah Orponiev ! C'est quoi ce bordel ? Commença-t-il en pointant l'écran de l'ordinateur, l'ennemi n'est pas à terre ! Son armée ne s'est pas posée ! Nous n'avons même pas combattu ! Notre bouclier est encore actif ! Et nous nous rendons ?

Un même murmure de désaprobation parcourut la salle. Sarkin n'y préta aucune attention.
- Mettez moi en communication avec la totalité de l'armée !
- A vos ordres.

Et moins de cinq minutes plus tard, la voix de Sarkin tonnait dans toute les bases militaires et les stations de combat de Perleo :

- Militaires ! Votre heure de gloire est arrivée ! Aujourd'hui plus que jamais, Perleo a besoin de vous ! Abandonnée par ses dirigeants, oubliée par ses alliées, elle devra combattre seule ! Nous avons reçu l'ordre de poser les armes. Désobéissons ! Pour une fois vous avez ma bénédiction. Rejoignez le maquis ! Prenez les armes contre le gouvernement et contre ses collaborateurs ! Perleo ne cessera la guerre que lorsqu'il n'y aura plus un seul de ces crétins de robots de debout sur son sol ! Aux armes ! Dans le maquis ! Tous pour la liberté !

Un rugissement lui repondit au sein de la vaste piece. Les hommes se détachèrent de leurs écrans, se levèrent et scandèrent tous en coeur des : "Aux armes !", "Vive Perleo libre !", "Mort à l'envahisseur !", "Mort aux collabos !", le point levé vers le ciel.

MJ ? Comment est pris l'appel par le restant de la population ?

_________________
Justice sans Force est impuissante
Force sans Justice est tyrannique


Dernière édition par le Sam 8 Déc - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tiefcivilwar.bbflash.net
MJ6
Citoyen


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: L'appel des trois   Mer 5 Déc - 22:53

(C'est moi qui s'occupera de la réaction de la population, je répondrais demain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumulus
Chef de faction [Jadis] & MJ
avatar

Nombre de messages : 642
Age : 27
Localisation : Jadis
Faction : Jadis
Date d'inscription : 19/12/2006

Feuille de personnage
Competence principale: Diplomatie, commandement, renseignement
Competence secondaire: Psychologie, estimation, combat corps à corps (avec son épée)
Competences tertiaires: Perception auditive

MessageSujet: Re: L'appel des trois   Ven 7 Déc - 7:09

Tout près d'Oponiev, Monsieur K apparut subitement, surgissant de nul part, toujours aussi furtif.

-J'ai eu vent que vous me cherchiez monsieur Oponiev...soyons bref...j'ai quelque chose à vous montrer...nous devrons aller à l'extérieur de la ville...amenez quelques hommes avec vous...des véhicules nous attendent dohors...

Monsieur K entraîna Oponiev avec lui.

-J'ai entendu votre message, et celui de vos collègues monsieur Oponiev...espérons que la population prennent les armes...une occupation Erikean sur Perleo irrite grandement Jadis. Vous devez comprendre que Jadis ne peut rien faire officiellement contre Erikea...mais dans l'ombre...rien ne nous empêche de combattre. Les services secret Jadéen ne manque pas de resource...que se soit en matériel, homme et information...nous sommes les meilleurs. Mais se que je vais vous montrer sera peut-être utile pour le défenseurs Perléen.

_________________
.

Attention, elle vous entend, elle vous écoute, elle vous regarde, Jadis est partout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appel des trois   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'appel des trois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joute de la seigneurie des trois rivières 2008 - 22/23 mars
» NEW - Appel d'url par les zoreilles en php (sans openab) !
» L'appel D'un Petit Panda..
» Le canard à trois pattes (numéro 1)
» Les trois royaumes de Corée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre civile de Tief :: Le RP :: Jeu :: Perleo :: Verunat-
Sauter vers: